Confrérie du serveur Sirannon sur Lotro
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion
Bienvenue à toi Invité, si tu as besoin d'informations ou si tu as des questions n'hésites pas. Bon jeu à toi !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Mer 25 Jan 2017 - 18:44

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'Odyssée de Nynel: chapitre 1 L'exil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'Odyssée de Nynel: chapitre 1 L'exil   Ven 30 Juin 2017 - 18:56

Oyez chers frères et soeurs ! Faisant mes premiers (petits) pas dans le role play, je voulais vous présenter ma toute première composition intitulée "L'Odyssée de Nynel" et plus particulièrement son premier chapitre: l'exil. Deux ou trois autres chapitres sont prévus pour la suite. J'espère en tout cas que celui-ci vous plaira ! Bonne lecture...


« - Alforlan ?... ALFORLAN ??!! Mais où est-il encore passé ?

Cela faisait déjà deux heures que je remuais ciel et terre pour le retrouver, épiant chaque mouvement dans la forêt, regardant dans tous les recoins, restant à l’affût du moindre crissement de feuilles. Mais tout était calme...
Pourtant je savais parfaitement qu’il était là et qu’il m’entendait.
- Alforlan, répond moi s’il te plait !
- Nynel ! tu tombes bien, dit-il en surgissant de derrière un buisson. Viens donc voir ce que j’ai trouvé !
- Tu m’as fait peur enfin ! cela fait des heures que je te cherche, père veut te voir immédiatement.
- Il attendra encore un peu… S’il te plait, suis-moi.

Avec un air renfrogné, je me décidai néanmoins à le suivre. Il se faufilait à travers les branches et les ronces avec rapidité et aisance, et lorsqu’il se retournait pour vérifier si j’étais encore derrière lui, je voyais cette étincelle d’excitation au fond de ses yeux. Alors que je peinais à avancer, ma robe se prenant dans les ronces, il s’arrêta brusquement.

- C’est ici. Tu vois cette vieille souche creuse ? Approche-toi un peu plus…

Alors que je m’avançai prudemment, j’aperçu que la souche s’enfonçait dans le sol, formant un escalier végétal

- J’ai découvert cette entrée la semaine dernière, pendant la chasse. J’avais été interpellé par la forme étrange de cet arbre. C’est surprenant en dessous…..
- Comment ça en dessous …. 
Je n’eus même pas le temps de terminer ma phrase qu’Alforlan entamait la descente. Je le suivis de près, m’accrochant à ses épaules de peur de tomber.
Les énormes racines étaient pleines de mousse et de champignons, ce qui les rendait dangereusement glissantes. Je faillis tomber plusieurs fois mais fort heureusement, je parvenais à retrouver mon équilibre. Plus nous nous enfoncions et plus l’air devenait frais et humide. De légers filets d’eau ruisselaient le long des parois venant abreuver les quelques insectes qui vivaient ici.

- Nous arrivons au fond. Fais attention où tu mets les pieds, le sol est fort humide, essaye d’éviter les flaques…
- Comment as-tu eu l’idée de venir ici ? c’est sale et nous risquons d’être trempés… Il faut vraiment être idiot pour vivre sous terre !
- Et les nains ? dit-il avec un sourire espiègle
- C’est ce que je dis, idiots… C’est vraiment un peuple de rustres !
- Ne soit pas si durs avec eux. Ils sont très sympathiques et tu leur ressemble beaucoup plus que tu ne le crois : rustre, bougonne, velue….

Avant qu’il ne termine sa phrase, je lui donnai une frappe derrière la tête 

- Aïe ! et violente en plus ! dit-il d’un air moqueur

Nous avions déjà eu quelques discordes tous les deux, cependant nous arrivions toujours à faire des compromis. Mais je dois admettre qu’en ce qui concerne les nains, chacun campait sur ses positions.

Nous marchâmes encore un peu avant d’arriver à cet endroit merveilleux qui se cachait là, sous cet arbre à moitié mort. Devant nous s’étendait un magnifique lac, dont l’eau si pure, reflétait le plafond de la cavité. De fines racines venaient s’entremêler les unes aux autres et formaient de belles voûtes sculptées. 
Ca et là, nous apercevions de petits parterres de fleurs mauves qui ressemblaient à de petites clochettes scintillantes. Et au centre du lac, une tâche d’un blanc éclatant, une lune dessinée à la surface de l’eau.

- Alors qu’en dis-tu ?
- C’est comme si cet endroit était tiré d’un rêve. J’ai l’impression de connaitre cet endroit depuis toujours,  il ressemble à l’endroit que nous avions imaginé lorsque nous étions enfants... Tu crois que l’autre monde est aussi beau ? Mère mériterai de reposer dans un tel havre de paix…
- Je pense que ça lui aurait plus en tout cas.

Nous restâmes quelques instants rêveurs avant qu’Alforlan ne brise le silence.
- Bien, nous devrions retrouver père, je ne voudrais pas le faire attendre plus longtemps.
Je regardai une dernière fois cet endroit avent de tourner les talons. Il y a parfois des souvenirs qui restent gravés à jamais dans nos mémoires.

Nous arrivâmes rapidement à la maison où père nous attendait. Il faisait les cents pas autour de la table, les bras croisés dans le dos. Lorsqu’il nous entendit entrer dans la pièce, il releva la tête, les sourcils froncés.

- Mais où étiez vous donc passés tous les deux ? ce n’est pas croyable ! Cela fait maintenant trois heures qu je vous ai demandés !
- Je vous prie de m’excuser père, dis-je alors, j’ai eu beaucoup de mal à retrouver la trace d’Alforlan. Il est un très bon chasseur et ….
- Il est un garde royal désormais ! La protection du Roi Thranduil doit être sa seule priorité ! Cesse dont tes pitreries mon fils, me suis-je bien fait comprendre ?
- Oui père, répondit-il sur le bout des lèvres.

- Bien maintenant écoutez moi attentivement. (le ton de père devint des plus sérieux). J’ai eu ce matin un entretien avec le Roi et ses autres conseillers. Nous sommes d’accord pour dire que la situation en terre du milieu devient inquiétante.

Mon frère et moi nous lançâmes un regard inquiet tandis que père cherchait ses mots.
- On raconte que le seigneur des ténèbres est de retour et qu’il compte bien récupérer l’anneau unique. Rien n’a encore été confirmé mais nous refusons de prendre cette menace à la légère.

Je pris alors la parole :
- Mais il a été vaincu ! Sauron a été détruit par Isildur lui-même ! comment aurait-il pu survivre à cela ? Où se trouve l’anneau en ce moment même ?
- Beaucoup de question restent sans réponses ma fille. Mais nous devons agir.
- Qu’avez-vous décidé durant ce conseil ? demanda Alforlan.
- Le Roi Thranduil nous a donné des ordres. Il souhaite évaluer cette nouvelle menace. Pour cela il compte envoyer quelques uns de ses conseillers aux quatre coins de la terre du milieu. Des rapports devront être rédigés et envoyés, faisant mention des régions déjà dominées, l’effectif des troupes orques et les éventuelles alliances que nous pourrions contracter sur place. Autant dire que la tâche est immense. Cela pourrait prendre des mois voire des années. La liste des conseillers délégués vient tout juste d’être établie…
- Nous figurons sur cette liste n’est ce pas ? dis-je d’un air dubitatif
- En effet….
- Et où partirons-nous ?
- Pas toi Alforlan, tu restes ici. Thranduil a été clair : la forteresse de Dol Guldur au sud de la forêt noire ne va tarder à retomber aux mains de l’ennemi, si ce n’est déjà fait. Les gardes royaux devront faire leur possible pour protéger nos frères et sœurs et défendre nos frontières face à cette menace grandissante.
Quant à toi Nynel, va donc préparer ton bagage. Nous partons ce soir pour l’Ered Luin.

Celle nouvelle eut l’effet d’un coup de massue. Notre famille est désormais divisée, contrainte de quitter la forêt noire pour une contrée inconnue. Et ce soir…
Je marchais lentement le long du couloir qui menait à ma chambre. Cette maison… Ma maison… j’en connais les moindres recoins, je l’ai parcourue tant de fois, en chantant, en courant, en pleurant, mais sans jamais me douter que je devrais la quitter un jour.

En une fraction de seconde, un sentiment de nostalgie m’envahit. Pour la première fois depuis si longtemps, deux larmes coulèrent le long de mes joues…

Le soleil venait tout juste de se coucher lorsque mon père vint frapper à ma porte. Nous sortîmes de la maison et descendirent les quelques marches en silence. En bas, mon frère nous attendait, un sourire pincé sur la bouche. Il s’avançait et me tendit une couronne de clochettes mauves.

- J’ai remarqué que tu aimais beaucoup ces fleurs alors je suis retourné au lac pendant que tu te préparais. Elles faneront vite mais leur parfum est tellement agréable. Fais bon voyage ma sœur, prend soin de toi.

Dans le plus grand des calmes je me mis en selle et ordonna à ma monture d’avancer. Alforlan brisa de nouveau le silence. Il voulut paraître fort et sûr de lui mais des ondulations dans sa voix le trahirent :

- Au fait j’allais oublier: les nains aussi préfèrent rester chez eux ! encore un point de ressemblance !

C’est à ce moment précis que je me suis juré de revenir un jour en forêt noire : pour lui donner cette claque qu’il mérite tant.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrion
Chef
Chef
avatar

Race : Hobbit (Masculin)
Classe : Chasseur
Niveau : 101-105
Reroll : Trop...
Messages : 46
Date d'inscription : 01/09/2015
Age : 30

MessageSujet: Re: L'Odyssée de Nynel: chapitre 1 L'exil   Sam 1 Juil 2017 - 21:20

Très bien écrit! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Odyssée de Nynel: chapitre 1 L'exil   Dim 2 Juil 2017 - 13:42

Bon tu sais déjà ce que j'en pense, j'attends la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Odyssée de Nynel: chapitre 1 L'exil   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Odyssée de Nynel: chapitre 1 L'exil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Section publique :: Rôle play-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: